Présentation
Crédits
Dates

Serisse

Écrite il y a plus de cent ans, La Cerisaie est l’ultime texte d’Anton Tchekhov. Une pièce testamentaire tout à la fois tableau d’une société en plein bouleversements économiques, sociaux et idéologiques, et réflexion sur la souffrance/résistance individuelle face aux changements… Un classique du théâtre par excellence, que les metteurs en scène Michael De Cock (compagnie ‘t Arsenaal, Malines) et Younouss Diallo (Fotti, Sénégal) ont choisi de retranscrire à la « lumière » de notre ère de l’économie de marché mondial et globalisé. Les questions posées dans la Russie pré-bolchévique restent cruciales aujourd’hui et ce, partout dans le monde : comment gérer le passé face à ce qu’on appelle le « progrès » ? Jusqu’où aller au nom du « progrès » ? Le passé est-il forcément synonyme d’archaïsme ? Mêlant « noirs » et « blancs », Tchekhov et « réponses » actuelles, théâtre et musique, Serisse se veut un terrain de rencontre humaine, poétique et dynamique, pour un portrait par essence « mixte » et multiple des notions de progrès et d’humanité.

Photos

Texte d’après La cerisaie d’Anton Tchekhov ; textes additionnels de Wouter Hillaert et Dorcy Rugamba | Mise en scène Michael De Cock et Younouss Diallo | Conseiller dramaturgique | Olivier Hespel | Interprétation Mamadou Abdoulaye Diatta, Yaya Guisse, Idrissa Mbengue, Elhadji Abdourahmane Ndiaye, Adjia Fana Diouf, Fatou Hane, Luc Springuel et Isabelle Urbain | Musique Rudi Genbrugge | Scénographie et lumières Stef Depover | Costumes Anna Seniow. Production Fotti + ‘t Arsenaal | Coproduction festival Moussem, Wereldculturencentrum Zuiderpershuis et L’ANCRE (Charleroi) | Soutien Africalia, Centres culturels régionaux de Kaolack (CCRK) et de Ziguinchor (CCRZ) Sénégal, Vlaamse Overheid, Ministère de la Culture du Sénégal, Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Talaata asbl, Wallonie-Bruxelles International (WBI).

9,15,16,17 octobre 2009, l’Ancre, Charleroi, Belgique