Présentation

Xaar Yalla

Xaar Yalla, en wolof, signifie « en attendant Dieu ». Attendre, en effet, c’est ce que nombre d’Africains ont appris à faire.
Attendre qu’un pays se développe. Attendre que la paix, la prospérité qui existe ailleurs puissent se conjuguer ici, aussi.
Attendre un sauveur, un messie, un bateau qui nous emmènera loin. Attendre Dieu, qu’on y croie ou non. Car c’est mettre ses pas dans l’incertitude, dans ce qui nous dépasse. Inch’Allah – si Dieu le veut. C’est-à-dire qu’on ne sait pas, qu’on n’a pas vraiment son sort en mains.

Xaar Yalla, c’est l’histoire de jeunes qui prennent leur destin en main La pièce raconte quelques jours de la vie de Kroutchev, jeune sénégalais habitant de Xaar Yalla. A la recherche d’un bélier pour célébrer la naissance de son enfant, il croise dans sa quête des jeunes gens qui attendent, six autres personnages… Ils se livrent et dessinent de véritables tranches de vie avec une bonne dose d’humour et d’ironie. Des histoires qui pourraient résonner partout ailleurs aujourd’hui. Ils croquent leur quotidien de sans-grade, la précarité, l’incertitude  dans ces grandes métropoles d’Afrique qui se transforment à une vitesse hallucinante. Ces intermittents de l’avenir envisagent les perspectives et leur verve est aussi corrosive qu’une satire à la Swift .

Teaser
Extraits
Revue de Presse
Photos